Action Non-Violente COP21

Alors que se réunissent le gratin des industries pétrolières et gazières, les lobbies de l’industrie, des représentant·es des institutions européennes et Société Générale, les activistes empêchent la bonne tenue d’une conférence rassemblant des mastodontes de l’industrie gazière internationale, des représentants politiques français et européens ainsi que Société Générale, seule représentant l’industrie banquière
Avez-vous remarqué comment le lobby de l’industrie gazière essaie de nous entourlouper en prétendant que le gaz est une énergie de transition ? En laissant entendre que parce qu’il est « naturel », il serait propre ? Nous devons mettre fin à cette intox aux conséquences climatiques et sociales dramatiques.Non, le gaz n’est pas une énergie de transition. C’est une énergie fossile qui ne mérite, pas plus que le pétrole ou le charbon, d’être soutenue par de l’argent public ou par des banques françaises. Pourtant, rien qu’avec ses soutiens publics à l’exportation, la France a alloué 9,3 milliards d’euros depuis 2009 au pétrole et au gaz. Alors que le projet de loi de finances 2020 est discuté en ce moment-même, les député·es doivent acter la fin de ces subventions criminelles aux énergies fossiles ! Société Générale, quant à elle, est le leader mondial du financement des projets d’exportation de gaz de schiste en Amérique du Nord. Elle a la main sur le détonateur d’une véritable bombe climatique : le projet d’exportation de gaz de schiste Rio Grande LNG, pièce maîtresse de l’exploitation du bassin permien qui a lui seul consommerait 10% du budget carbone mondial disponible pour rester sous 1,5°C de réchauffement global d’ici 2050.

Ne laissons pas une banque française faire exploser le climat : désarmons-la !

Site internet : https://anv-cop21.org/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *